A la détente
Bonjour...

A la détente

...Bienvenue chez Vous....
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’évènement du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edouard
Admin
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 3136
Date de naissance : 28/01/1952
Localisation : PDC
présentation : Je suis l'administrateur de ce forum.
loisir : PS2 ,sports,Xbox 360.
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: L’évènement du jour   Sam 14 Jan 2006 - 22:27

L’évènement du jour
Le lendemain du drame qui a touché la course avec le décès d’un jeune garçon de dix ans, heurté par un équipage letton, le Dakar a une nouvelle fois été frappé par la mort d’un adolescent. Au kilomètre 200, un accident impliquant un véhicule d’assistance de la course en marge de l’épreuve, a coûté la vie à un garçon de 12 ans. Ce décès porte donc à trois le nombre de personnes qui ont perdu la vie durant la quinzaine : le pilote australien Andy Caldecott et les deux petits sénégalais, décédés ces deux deniers jours. Déjà largement critiqués, les organisateurs s’apprêtent probablement à subir les foudres des partisans de l’interdiction pure et simple du Dakar dans les jours à venir. Vendredi soir, un commando a taggué et manifesté devant les locaux dl’ASO, l’organisateur de la course à Issy-les-Moulineaux. La polémique n’en n’est qu’à ses débuts.


Dernière édition par le Mar 17 Jan 2006 - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edouard
Admin
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 3136
Date de naissance : 28/01/1952
Localisation : PDC
présentation : Je suis l'administrateur de ce forum.
loisir : PS2 ,sports,Xbox 360.
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Tempête sur le Dakar   Mar 17 Jan 2006 - 12:39

Tempête sur le Dakar
La mort de deux garçons et d’un concurrent a relancé la polémique sur la suppression du Dakar. Les opposants à la course multiplient les discours virulents alors que les organisteurs ont confirmé que l’épreuve aurait bien lieu en 2007. Quelques éléments de réflexion qui ouvrent le débat.

Par Gilles Festor

Pourquoi la polémique enfle-t-elle ?
Depuis sa création, le Dakar a déjà connu des éditions noires et été frappé par la mort de plusieurs personnes mais les deux dernières années ont été marquées par une succession de drames. En 2005 deux motards, Fabrizio Meoni et José Manuel Perez avaient chuté mortellement avant qu’un camion d’assistance ne percute une fillette de cinq ans, elle aussi décédée. Enfin, en marge de la course cette fois, deux supporters belges avaient perdu la vie dans un violent carambolage. Cette année, une nouvelle chute a coûté la vie à Andy Caldecott et surtout deux enfants ont laissé leur vie, reversés au Sénégal. Depuis 1978, 48 personnes ont trouvé la mort (dont 17 spectateurs). C’est cette accumulation de tragiques décès (six en deux ans) qui alimente la polémique.

Qui sont les détracteurs du Dakar ?
Ce n’est évidemment pas la première fois que le Dakar subit les foudres de ses opposants. On se souvient notamment des attaques de personnalités publiques comme Albert Jacquard, il y a quelques années, qui avait qualifié l’épreuve de course «abominable et scandaleuse». L’intensité des protestations avait toutefois franchi un cap l’an passé avec la demande à Jean-Pierre Raffarin «l’interdiction pure et simple» de la course par le député UMP, Jean-Marc Roubaud. Cette année, le politique n’est pas encore monté au créneau mais beaucoup d’associations ont pris son relais. Collectifs écologistes et tiers-mondistes, accusent, parfois avec excès, le Dakar de tous les maux. Ainsi, la course serait, à elle seule, coupable de la misère des pays du tiers-monde. Cette contestation rend le rallye de plus en plus impopulaire et les opposants n’ont pas hésité à passer à l’action. Vendredi, des militants du CAJO (Collectif Anti-Jeux Olympiques) ont manifesté devant les locaux de l’ASO et remis aux organisateurs le «Prix de l’indignité humaine», un pneu maculé de sang avant de tagger les bâtiments et de fustiger ASO dans un communiqué au vitriol en dénonçant «l'exploitation et la pollution des pays du Sud par quelques individus en mal de sensation.»

Les organisateurs ont-ils tout fait pour la sécurité ?
Lors de la présentation du Dakar, Etienne Lavigne, directeur du Dakar, avait souhaité un rallye «musclé et différent», privilégiant l’exercice de la navigation à celui de la vitesse. Plus dur, la course devait aussi être plus sûre. La vitesse des motos avait été réduite à 160 km/h maxi et la capacité de leurs réservoirs réduite pour obliger les concurrents à faire des pauses. Comme l’an passé, la vitesse lors de la traversée des village était limitée à 50 km/h et la collaboration avec les autorités locales concernant la prévention avait été renforcée. ASO est une entreprise rôdée à l’organisation de grands évènements sportifs populaires. Avec le Tour de France, les accidents sont rarissimes et la sécurité irréprochable alors que des millions de Français se pressent sur les routes pour voir la caravane et les coureurs passer.

Qu’en pensent les pilotes ?
En 2005, après la mort de Fabrizio Meoni, Stéphane Peterhansel avait évoqué la «passion égoïste» des participants qui laissent derrière eux leur famille et déclaré avec lucidié : «Tous autant qu’on est, on cherche la m….». Mais si la mort d’un motard ou d’un pilote fait partie intégrante des risques liés à la compétition, le décès d’enfants est forcément intolérable. Bruno Saby, ancien vainqueur de l’épreuve, réfléchissait à la question de la pérennité de l’épreuve : «On assume nos risques, mais quand ça tourne au drame, il faut réfléchir à la suite de cette discipline». Dans le même temps, Jean-Louis Schlesser soutenait les efforts de l’organisation de course : «Tous les gens du Dakar sont attentifs et responsables, c’est vraiment de la malchance. Ca nous mine».

Quel Dakar en 2007 ?
La disparition du Dakar n’est pas à l’ordre du jour. Etienne Lavigne a confirmé que la course aurait bien lieu en janvier prochain : «Bien sûr, il y aura un Dakar 2007 avec un grand travail sur la sécurité et la prévention.» Difficile d’accroître encore les mesures de sécurité. L’axe principal de travail concernera probablement la traversée des villages. On peut imaginer que la prochaine édition évitera les habitations et donc les bains de foules. Dans son entreprise, ASO peut compter sur le soutien des autorités des pays traversés. Le Ministre des Sports sénégalais, Daouda Faye, s’est dores et déjà prononcé pour la tenue de l’épreuve dans son pays dans un an : «Ces cas d’accidents ne peuvent remettre en cause l’organisation du Dakar, car des incidents surviennent parfois dans d'autres grands événements dont notamment le Tour de France ou la Coupe du monde de football, sans que l'on ne pense à les supprimer. Le ministre promet lui aussi une sécurité renforcée et répond aux détracteurs qui accusent ASO d’organiser le pillage systématique de l’Afrique en utilisant le continent comme une aire de jeu : «Le Dakar constitue le seul grand événement mondial qui passe chaque année sur le sol africain et représente des entrées considérables pour le tourisme en terme de devises» avant de conclure : «Il possède bien des avantages pour le continent, malgré les incidents enregistrés quelques fois dans déroulement.»
Revenir en haut Aller en bas
 
L’évènement du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'événement du jour
» Qui fête Noël ou le jour de l'an à Disney ?
» Offre voyage-prive.com séjour à -55% dès le 22/06
» Billet 1 jour/2 parcs à 19 euros pour 5 personnes grâce à Velouté !
» [All GPS] Mise à jour des radars pour Tomtom et iGO8 et les autres ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la détente :: Trouver l'endroit le plus près de chez vous en cliquant sur la carte et ensuite la lettre alphabétique de votre ville . :: tunning-
Sauter vers: