A la détente
Bonjour...

A la détente

...Bienvenue chez Vous....
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GILBERT BECAUD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edouard
Admin
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 3136
Date de naissance : 28/01/1952
Localisation : PDC
présentation : Je suis l'administrateur de ce forum.
loisir : PS2 ,sports,Xbox 360.
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: GILBERT BECAUD   Mer 20 Déc 2006 - 14:40

GILBERT BECAUD ●
Gilbert Becaud (de son vrai nom François Sully) est né le 24 octobre 1927 à Toulon. Il étudie le piano au conservatoire de Nice où il devient très rapidement un pianiste virtuose. Entre 1950 et 1952, il est accompagnateur de Jacques Pills. Une année plus tard, il enregistre son premier disque avec les titres "Mes mains" et "Les croix". En 1954, il monte pour la première fois sur scène, à l'Olympia, avant le spectacle de Lucienne Delyle. Le succès est immédiat. Avec sa cravate à pois et sa débauche d'énergie incroyable, on le surnomme "Monsieur 100'000 volts". Il compose, interprète et enregistre un nombre considérable de chansons. Il suffit de citer parmi les plus connues "Nathalie", "L'important c'est la rose", "Et maintenant", "Je t'appartiens", "Les marchés de Provence", "Quand il est mort le poète". Sa carrière ne s'arrête pas uniquement à la France puisque Gilbert Becaud triomphe également à Londres, Moscou et New York. En 1999, il sait qu'il est atteint d'un cancer et crée une chanson pleine de sens "Faut faire avec": "On peut pourtant défier le temps en regardant la mort en face; Puis sans un cri payer le prix des cigarettes; Faut faire avec..." Et justement il a vu la mort en face le 18 décembre 2001, emporté par la faucheuse...
Revenir en haut Aller en bas
 
GILBERT BECAUD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gilbert Bécaud
» Discussion sur l'Etoile de TF1 du 20 Novembre 2013
» Nathalie (Gilbert Bécaud)
» Comme une chanson de Gilbert Bécaud...
» [Cesbron, Gilbert] C'est Mozart qu'on assassine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la détente :: Nos Chanteurs parti trop vite.-
Sauter vers: