A la détente
Bonjour...

A la détente

...Bienvenue chez Vous....
 
AccueilÉvènementshttp://johnny.fr.xooit.fr/index.phpS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettre de Milie, 21 ans, aux criminels de Benjamin

Aller en bas 
AuteurMessage
Edouard
Admin
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 3136
Localisation : PDC
présentation : Je suis l'administrateur de ce forum.
loisir : sports,Xbox 360.
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Lettre de Milie, 21 ans, aux criminels de Benjamin   Jeu 8 Déc 2005 - 15:01

Lettre de Milie, 21 ans, aux criminels de Benjamin, 28 ans - 11 juin 2004



Je commencerai par vous dire que vous m’avez enlevé l’homme de ma vie. Aujourd’hui j’espère, mais je n’y crois pas trop, que vous vous rendez compte de ce que vous avez fait et du nombre de vies que vous avez détruites.
Seulement je crains que la seule chose qui vous fasse peur soit votre propre sort. Pourtant vous êtes des hommes et ce jour la vous avez réagi comme des enfants. Vous avez fui la réalité de vos actes et abandonné un homme qui avait besoin de vous, un homme qui a eu le malheur de croiser votre route puisqu’il l’a payé de sa vie par votre faute. Et malheureusement pour lui, au lieu de lui tendre la main, vous avez eu peur pour vous et n’avez pas eu d’autre idée que de sauver votre peau et donc de laisser votre victime pour morte. C’est un acte inhumain, lâche et indigne d’un homme, car lui aussi était un homme, comme vous…

C’était un homme respectable qui ne méritait pas ce que vous lui avez infligé. Il était honnête et aimé de tous, et comme vous il rentrait d’une soirée. Seulement lui n’a rien a se reprocher et lui dans votre situation aurait de façon instinctive tendu la main a celui qui en aurait eu besoin. C’était un homme généreux, à l’écoute de ses proches et de son entourage et ce n’était surtout pas quelqu’un de lâche. En homme responsable il ne fuyait pas ses responsabilités s’il en avait, il les affrontait. Il craignait toujours plus pour les autres que pour lui-même. Peu lui importait, du moment que ses proches étaient heureux.

Et vous, c’est cet ange que vous avez enlevé au monde, c’est cet homme que vous avez lâchement abandonné pour vous cacher et essayer de vous sauver. Et ça, croyez-moi, jamais je ne vous le pardonnerai. Et j’espère que vous allez vivre chaque jour en pensant à cela. Mettez-vous une seconde a la place inverse et réfléchissez si vous en êtes capables ce dont je doute fort…

Car vous pendant qu’une famille souffre votre vie ne s’est pas arrêtée : toi X…, tu continues à aller au lycée, à préparer ton bac, à te balader en voiture comme si rien ne s’était passé…Mais pendant ce temps, un frère en deuil est obligé de se cloîtrer chez lui et de suivre ses cours a domicile pour ne pas croiser et côtoyer tous les jours l’assassin de son frère ! Et tout ceci pour quoi ? Pour que tu ne sois pas plus accablé que tu ne l’es déjà !! Il est vrai que tu dois finir l’année et passer ton bac ! Et lui en attendant, est ce que tu y penses ? Evidemment non ! Seul ton propre sort t’intéresse. C’est lui la victime et c’est toi qu’on protège…

Alors vous voyez, je pensais que tous les hommes étaient capables de se remettre en question, mais avec vous je me rends compte que je suis loin de la vérité. Vous êtes simplement égocentriques et lâches.

Mais finalement, même si ce que je dis ne compte pas pour vous, peut être qu’un jour vous règlerez vos comptes avec votre conscience. Car c’est avec elle que vous devrez vivre désormais. Car c’est bien beau de demander pardon a une famille mais savez-vous seulement ce que cela signifie ? Pensez-vous réellement qu’un jour j’arriverai à vous pardonner ? Vous effacerez peut être tout ceci de votre mémoire pour continuer votre vie, mais croyez-vous que je vais effacer votre lâcheté et votre inhumanité de ma mémoire ? Et bien je peux déjà vous dire que vous n’aurez jamais mon pardon. Réfléchissez maintenant au sens de ce mot. Et s’il est une seule personne a qui vous devriez demander pardon, c’est à celle qui n’est plus parmi nous par votre faute ; car c’est à lui que vous avez enlevé la vie, c’est lui que vous avez laissé souffrir, c’est lui que vous avez abandonné… Et c’est une famille entière que vous avez détruite, une foule d’amis que vous avez détruits. Et c’est l’homme de ma vie que vous m’avez arraché, c’est un avenir que vous avez arrêté.

Mais ce que vous ne pourrez jamais détruire c’est tout l’amour qu’il a donné et qu’il engendre aujourd’hui et tout cet amour que nous lui portons. Alors aujourd’hui moi qui souffre comme vous ne souffrirez jamais, moi qui ai une grande haine et une colère immense en moi, je n’ai qu’une chose a vous dire : je pourrais vous vouloir du mal, mais non, je ne souhaite pas votre souffrance ; je souhaite simplement que chaque matin en vous réveillant et chaque soir en vous endormant vous pensiez à ce que vous avez fait, et que pour une fois vous affrontiez vos responsabilités et que vous vous repentiez.

Vous êtes maintenant deux hommes seuls face à leur conscience et à leurs actes. Alors agissez en hommes et remettez-vous en question chaque jour.

Pensez à cet innocent qui n’aurait jamais du croiser votre route…
Revenir en haut Aller en bas
http://johnny.fr.xooit.fr/index.php
 
Lettre de Milie, 21 ans, aux criminels de Benjamin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Lettre de Denain
» MA LETTRE AU PERE NOEL !
» Ferme les yeux..et tape 7 lettre au hasard.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la détente :: (Toute les victimes de la route.)-
Sauter vers: