A la détente
Bonjour...

A la détente

...Bienvenue chez Vous....
 
AccueilÉvènementshttp://johnny.fr.xooit.fr/index.phpS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Témoignage Alexandra sœur de Benjamain

Aller en bas 
AuteurMessage
Edouard
Admin
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 3136
Localisation : PDC
présentation : Je suis l'administrateur de ce forum.
loisir : sports,Xbox 360.
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Témoignage Alexandra sœur de Benjamain   Jeu 8 Déc 2005 - 14:52

Témoignages

Témoignage Alexandra sœur de Benjamain

Le 29 janvier dernier, à l'aube, le téléphone sonne. C’est la maman de Benjamin mon frère. Elle demande mon père, je lui réponds qu'il dort. Elle dit fortement dans un calme incroyable que c'est très important.

Je le réveille…
J’entends hurler comme je n'ai jamais entendu quelqu'un crier, ce cri retentit encore en moi.

Je ne comprends pas. J'imagine tout sauf la mort…Folle d’angoisse je demande à papa ce qui se passe, il ne répond pas, il ne peut sans doute pas. Finalement il me dit que Benjamin a eu un grave accident, qu'on va le voir.
Il appelle la famille, les amis....

Alors, je comprends qu’il y a eu quelque chose de très grave. Je ne veux toujours pas penser à sa mort.

Je hurle « mais dit moi ce qui c'est vraiment passé!! »

Et là, les mots tombent.Je me suis effondrée, je ne sais plus où je suis.

Le jour de la cérémonie, je me retrouve devant cette église, sans savoir où aller, vers qui me tourner, il y a un grand vide en moi.
Le retour "à la réalité" a été très dur et l'est toujours.

Je ne réalise pas que j'ai perdu un frère, le mien.

Les deux garçons qui ont provoqué l’accident, sont à peine plus âgés que moi. Ils m'ont arraché une personne que j'aimais particulièrement. Il était le seul à qui je pouvais véritablement parler sans me sentir jugée. J'ai l'impression que je ne lui ai pas assez dit « je t'aime », je le regrette, ça me fait beaucoup de mal.

Cela ne faisait que trois ans qu'il était revenu vivre en France, avant j'attendais que mes parents partent pour l'appeler aux USA…On avait nos secrets.
Je l'aime de tout coeur et il me manque terriblement

Le procès qui a jugé les garçons n'a aucunement soulagé ma peine, la justice n'a pour ma part pas fonctionnée. Je sais que certains disent que ces jeunes souffrent d'avoir une mort sur la conscience; mais c'est la famille, les amis, les proches et tous ceux qui l'aimaient qui souffrent le plus, j'espère tout de même qu'ils y penseront toute leur vie et qu'ils essayent d'imaginer comme je peux souffrir.
Envers ces jeunes je ressens de la haine, je voudrais qu'ils comprennent tout le mal qu'ils ont fait, pourquoi ce sont eux qui sont restés. Mon frère le meilleur être que je connaisse a été tué par deux personnes n'assumant pas leurs actes, ils ont été lâches d’avoir laissé mon frère sans assistance, sans prévenir les secours ; ça me choque.
Je veux encore dire que je l'aime très fort et qu'il est prêt de moi, même s’il n'est pas là physiquement.



Témoignage d'une épouse

Nicole la femme de Serge





J’ai essayé en vain de vous décrire les souffrances de mon époux Serge. C’est éprouvant pour moi encore maintenant. Je n’ai par les mots…

Sachez et dites que ce chauffard de 36 ans qui ne m’a jamais donné signe de vie, qu’il nous a précipité dans le malheur.


Serge plein de vie, de sourires, de santé, d’attention pour nous sa famille pour sa fille chérie Sylvie, s’est retrouvé en une seconde presque mort, complètement foutu.

10 ans de soins intensifs pour essayer de le sortir de là, mais, le 17 juillet dernier, il nous a quitté, épuisé, à bout de souffle.

Pourtant il voulait encore vivre, il était heureux de voir son petit fils Théo grandir devant ses yeux. Il ne l’aura connu que neuf mois.

Que de courage il a montré pendant ces dix ans rivé à son lit…

J’ai quand même décidé de vivre aujourd’hui mais avec toujours Serge dans mon cœur.






PERDRE L'HOMME QUE L'ON AIME

Perdre l’homme qu’on aime, c’est perdre une partie de soi même.

Se retrouver seule en une fraction de seconde, c’est vivre le manque et le vide chaque jour.

C’est ce qui m’est arrivé il y a un peu plus d’un an…

Au départ je n’ai pas pu croire qu’il était parti, pour moi c’était impossible et je n’attendais qu’une seule chose : le voir. Mais l’horreur s’est imposée à moi, et la j’ai compris que c’était fini, que ma vie venait de basculer, que je venais de perdre à jamais celui que j’aimais… A ce moment là, j’ai pensé à partir, à le rejoindre car ma vie sans lui ne voulait plus rien dire. Et c’est là qu’a commencé pour moi une longue et lente descente aux enfers ; le manque, le vide, l’impression de n’être plus rien… Je me lève chaque matin en me demandant pourquoi : pourquoi lui ? Pourquoi moi ? C’est tellement injuste ! Perdre sa moitié c’est se perdre soi même…

Pourtant le temps lui est inflexible, il passe et ne laisse aucun répit ; ici la vie continue… Je dois maintenant vivre avec ma peine, mon chagrin, ma colère et ma haine. La haine envers ces assassins qui ont brisé ma vie dans un virage !

Que me reste-t-il a moi ? L’espoir de le retrouver dans un monde meilleur… A eux ? Toute leur vie, avec ceux qu’ils aiment !

Sans être une victime directe de la route, je suis comme on a coutume de le dire « proche de victime ». Ce statut est très lourd à porter. Ma vie en est complètement changée, tout y est conditionné par ce traumatisme qui me poursuivra toujours. Alors dans ce long chemin qu’on appelle le deuil, j’ai pu compter sur mon entourage très attentif qui m’aide et me donne la main pour continuer à avancer malgré tout. Ce n’est pas facile tous les jours et je crois que ce fameux deuil, on ne le fait jamais vraiment.

Benjamin est avec moi chaque seconde et dans mon cœur pour toujours …
Revenir en haut Aller en bas
http://johnny.fr.xooit.fr/index.php
 
Témoignage Alexandra sœur de Benjamain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA GUERRE EST DECLAREE DANS MON CORPS de Audrey Mamet (témoignage)
» pages alexandra s.m.
» Alexandra LD "écriture"
» ALTAVERAN : LES CINQ PROTECTEURS de Alexandra Rossi
» Témoignage SAPE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la détente :: (Toute les victimes de la route.)-
Sauter vers: